Du 4 au 8 juillet 2011: La dernière partie du voyage

Posted by Doris on lun, 08/01/2011 - 19:28

 

Amirys en attente

Nous avons laissé le voilier le 30 avril dans l'intention de revenir plus tard le chercher quand l'inondation de la rivière Richelieu et du lac Champlain serait terminée.

 

Cependant, nous avons dû déplacé notre voilier le 31 mai vers un mooring à l’entrée de la rivière de Catskill. Le propriétaire de la marina de Hope-O-Nose avait besoin de notre emplacement au quai. Nous avions heureusement décidé de revenir  à Catskill pour vérifier notre voilier le 30 mai pour vérifier que tout était toujours en ordre. La circulation sur le Richelieu n’ayant pas encore été ré-ouverte, nous pensons le ramener plus tard à St-Paul. N’ayant pas le choix de nous déplacer, nous avons profité de notre présence  pour faire coucher le mât à cause des ponts que nous allons rencontrer dans le canal Champlain. Un employé de la marina, Mike, nous a offert son mooring inutilisé pour $50.00 par mois. Nous avons sauté sur l'occasion et l'avons laissé du 31 mai au 4 juillet sur ce mooring que vous pouvez voir au bout de la flèche sur la photo.

 

 

Lundi, 4 juillet 2011

Nous sommes arrivés vers 13h00 à Catskill avec nos amis Philippe et Monique. Tous ensemble amenés en auto par notre charmante Valérie, l’épouse de notre fils. La journée est très chaude alors après avoir le lunch et après avoir transporté nos bagages à bord et pris une douche à Riverside Marina pour $ 2,00 chacun, nous relaxons en finissant la préparation du voilier pour le lendemain.

 

 

Mardi, 5 juillet 2011

DÉPART DE CATSKILL

Et ce matin, c’est le départ pour la dernière partie du trajet de retour . Le mât est solidement attaché par plusieurs attaches.

 

Dès le premier tournant, une première rencontre avec un cargo transporteur. C’est toujours impressionnant de les croiser, il faut laisser la place et espérer qu’on ne touchera pas de haut fond en nous tassant. Nous en rencontrerons quelques-uns pendant la journée.

 

 

Un ancien phare

Près de la ville de Hudson, un phare maison qui semble occupé comme chalet. Pas trop de voisins comme vous pouvez voir.

 

Nous approchons notre première écluse, il est 13h55. Nous sommes tous à poste pour écluser.

 

Nous faisons encore une autre écluse pour ensuite nous rendre devant la troisième (L’écluse # 2 dans les faits) et nous amarrer au quai de la ville de Mechanicville qui offre l’eau et l’électricité gratuit. Nous en profitons pour aller à l’épicerie située à une courte distance de marche.

 

 

Mercredi, 6 juillet 2011

Nous sommes repartis ce matin en compagnie d’un bateau moteur à étages canadien. L’éclusier nous a fait attendre dans l’écluse afin de faire descendre le niveau de l’eau entre l’écluse # 2 et # 3 pour permettre le passage de ce bateau sous le prochain pont. Malgré cette baisse, vous voyez que le bateau ne peut passer,il a 17 pieds de haut. Nous passons devant lui et il devra attendre que l’éclusier continue l’abaissement du niveau de l’eau pour poursuivre sa route. Amirys a besoin de 13 pieds pour pouvoir franchir les ponts avec les pales de l’éolienne enlevées.

 

A la sortie d’une autre écluse, nous souhaitons que notre moteur ne s’arrête pas car la chute est bien proche.

 

Encore un pont ! Nous vérifions sur la carte maritime et confirmons qu’il a la hauteur dont nous avons besoin. Il y en aura plusieurs sur notre route, finalement le plus bas était après l’écluse # 3.

 

Il fait très chaud, nous devons mettre pas mal de crème solaire et comme vous voyez notre habillement correspond à la température et aussi au travail que nous effectuons. Que de beau gant porte Monique pour la manœuvre d’éclusage!

 

Même entre les écluses, nous rencontrons encore des barges poussées par des Towboat !

 

 

Tiens des spectateurs qui nous regardent passer ! Ces vaches ne sont pas folles, les deux pieds dans l’eau sous un pont quand il fait chaud, c’est le grand luxe !

 

Philippe et Monique avec nous

 

Il ne nous reste qu’une écluse que nous traverserons demain matin. Ici à Whitehall, l’amarrage au quai est également gratuit et la place belle et calme. Philippe et Monique qui viennent de vivre leur première expérience de deux jours dans les écluses, posent pour nous en souvenir de ce beau séjour en leur compagnie.

 

 

 

Jeudi, 7 juillet 2011

Dernière écluse de Whitehall, le capitaine Michel est bien heureux tout s’est bien déroulé. Doris elle, est bien contente d’être enfin au début du lac Champlain. On est bénis des Dieux car il fait toujours aussi beau…

 

Ouf ! L’eau est encore pas mal haute les pieds des arbres sont encore dans l’eau.

 

Que de magnifiques paysages dans le bas du lac qui n’est encore qu’un bras de rivière à son début.

 

 Les Aigles

Des nids d’aigles trônent ici et là dans cette partie du lac.

 

Il y a eu des changements depuis notre départ en 2007, le pont Champlain près de Crown Point a été démoli et est en voie de remplacement. Pendant ce temps les traversiers font la navette.

 

 

Vendredi, 8 juillet 2011

Nous avons dormi cette nuit dans la baie de Shelburne non loin de Burlington, une randonnée hier de 60 milles nautiques. Nous avions bien roulé. Aujourd’hui, c’est notre dernière journée et la dernière fois que Doris prend la roue pour naviguer. La fin du voyage est tout proche.

 

 

Amirys est arrivée à St-Paul de l'île aux Noix

A 14h00, nous nous amarrons au bout du quai de la marina Gagnon (aujourd’hui appelé Performance Marine) reçu par Lucie et Jean-Claude du voilier Tangara. Amirys est arrivé à bon port, prêt à être sorti de l’eau.

 

Une dernière photo de Doris et Michel qui quitteront bientôt leur voilier et le prépareront  pour un futur nouveau propriétaire encore inconnu ce jour là. Après 14 ans avec Amirys et 23 ans de voile, ils ont décidé de cesser la navigation pour se consacrer à des voyages sur terre à travers le monde.