Du 12 au 24 avril 2011, de La Caroline du Nord au Nord de New York

Posted by Doris on dim, 04/24/2011 - 20:42

 

 Mardi, 12 avril 2011

Spooner’s Creek, Morehead, Caroline du nord

Nous sommes entrés dans le bassin de Spooner’s hier, les fesses serrées parce qu’il y a à peine 5 pieds d’eau à marée basse entre les bouées d’entrée et quand nous passons le passage est étroit et balisé à certains endroits par des tiges qui sortent de l’eau que nous devons contourner (nous apprendrons plus tard qu’elles indiquent un fond de 2 ou 3 pieds). Nous sommes bien contents d’être arrivés car dans les derniers milles de l’intercostal nous avions besoin d’une attention soutenue pour ne pas toucher le fond. Nous avons d’ailleurs été pris 10 minutes dans le sable en nous déportant un peu trop à bâbord et avons réussi à nous sortir sans aide. Dans ces cas il est difficile de savoir si on doit s’enligner à bâbord ou tribord, c’est un peu stressant. Donc dans le bassin de Spooner’s nous allons au quai de service pour du diésel et de l’eau et demandons pour un quai pour la nuit, le gentil monsieur de la marina nous autorise à demeurer au quai de service pour la nuit et le lendemain sans problèmes. Il nous charge un coût minimal et le lendemain il nous laisse le quai gratuit pour la nuit une deuxième fois. Gusto Del Mar qui était arrivé deux heures avant nous s’est installé à l’ancre au fond du bassin.

 

 

Nous profitons de la proximité de la marina de Spooner’s avec une aire de grands magasins pour aller faire des emplettes et provisions. Nous sommes revenus dans l’après-midi chargés comme des mulets. Les trottoirs étaient heureusement très bien et l’environnement agréable.

 

Mercredi, 13 avril 2011

Tôt le matin nous reprenons l’intercostal pour poursuivre vers le nord le plus rapidement possible. Gusto Del Mar nous précède et passe le premier sous le pont de Beaufort. De loin, on dirait que son mât ne passera pas sous le pont mais c’est une illusion il peut passer dessous sans problèmes.

 

Mercredi, nous avions fait du lavage à la main mais au moment de faire sécher il s’est mis à pleuvoir, alors cet avant-midi pendant notre navigation Doris a étendu les vêtements sur des cordes à linge improvisées en dedans.

 

Ce mercredi ensoleillé: Une longue journée dans l'intercostal

Nous avons fait 98 milles nautiques dans la journée pour nous rendre à l’entrée de Alligator River. Longue journée de navigation depuis 6h30 le matin et en plus cette journée est fatiguante malgré le fait que le peu de vent que nous avions était derrière nous ou encore nous arrivait sur le côté. Nous nous sommes ancrés à la noirceur ce qui est très stressant parce que nous ne pouvions voir les bouées et malgré notre système de navigation sur le pc on ne peut entièrement se fier au programme, il y a parfois une distorsion de plusieurs pieds entre les boués et notre voilier sur l’écran. Nous sommes arrivés environ une demi-heure trop tard pour bénéficier de la dernière clarté du jour. Nous sommes trois bateaux à l’ancre. Des avions à réaction passent au dessus de nous sans arrêt pendant une bonne heure. C’est l’heure des exercices à la base militaire et c’est très bruyant. Mais nous sommes fatigués et tombe vite dans les bras de Morphée.

 

 

Jeudi, 14 avril 2011

Cette journée débute encore tôt. Nous levons l’ancre même avant le levée du soleil, nous ferons 76 milles nautiques dans cette journée, presque toujours à moteur car encore une fois le vent est trop faible pour faire de la bonne voile. Nous arrivons à Great Bridge vers 18h30 ou nous pouvons alors nous amarrer à quai du côté sud du pont. C’est très bien et nous avons une bonne connexion internet. Gusto Del Mar est le catamaran qui est le dernier au bout. Celui qui est derrière Amirys est un catamaran du même  modèle (Léopard 38) que celui de Gusto.

 

 

Vendredi, 15 avril 2011

Josée et Guy du catamaran Gusto Del Mar nous invitent à souper à bord de leur bateau. L’aménagement d’un catamaran est tellement différent d’un voilier c’est un tout autre concept de navigation. Nous passons une belle soirée en leur compagnie.

 

Samedi, 16 avril 2011

Village de Great Bridge

En avant midi, nous traversons de l’autre côté de la rivière pour mettre du diésel et de l’eau, c’est un endroit facile d’accès et nous pouvons revenir à notre quai sans complication. Nous profitons de la proximité du centre ville pour faire encore un peu d’épicerie. En fin d’après-midi et en soirée, nous avons droit à un gros orage accompagné d’éclairs et de fort vent, heureusement que nous ne sommes pas en mer avec une telle température.

 

Dimanche, 17 avril 2011

Dernière randonnée en mer !

Et c’est un départ pour la dernière grande navigation en mer. Nous passons vers 10h00 le dernier pont avant d’arriver à Norfolk ou nous admirons les immenses porte-avions qui sont à quai sur notre trajet.

Nous voilà donc partis pour un 42 à 45  heures en mer avec une bonne météo pour dimanche et lundi donnée par Claude Arcand du réseau des petits bateaux et aussi confirmée par les buoyweather reçue le matin par airmail de Gerry Paquette, notre contact radio du matin. En route vers la mer, nous avons été rejoints à Norfolk par un catamaran qui s’appelle Gulliver. Ce catamaran est un lagoon 37, Guy et Josée connaissent  les propriétaires Claude et Marie, nous ferons connaissance par la radio  surtout pendant la nuit quand nous nous appelons pour nous tenir éveillés. Comme à l’habitude, Michel et Doris font des quarts de veille pour la navigation chacun leur tour aux deux heures. Heureusement, pendant cette première nuit nous avons une belle grosse lune pour nous éclairer.

Quand c’est l’heure du dodo, nous nous couchons dans le lit du carré ce qui est plus confortable pour les navigations que de coucher  dans le lit de  la pointe avant.

 

Lundi, 18 avril 2011

 

Malgré la belle lune, la nuit de dimanche à lundi nous avons eu des vents de 20 à 22 nœuds d’arrière et nous surfions souvent sur la vague parfois jusqu’à 10 nœuds. Nous avançons vite à voile et à moteur

C’est au tour de Doris de faire son quart, il faut se lever, s’habiller chaudement car il fait environ 8 à 10 degrés dehors et puis refaire un peu sa coiffure !  Les bas sont utiles pour les pieds gelés au lit… mais aussi quand on est dehors au froid et à l’humidité.

 

Mardi, 19 avril 2011

Enfin arrivés à New York !

Nous sommes arrivés à minuit à l’ancrage de Coney Island, près du pont de Verrazano, New York. Nous avons parcouru finalement 278 milles nautiques en 42 heures soit  une vitesse moyenne de 6,7 nœuds. Le matin nous avons fait la grasse matinée jusqu’à 9h15, nous avions pas mal de sommeil à récupérer. A l’heure du dîner, nous avons pris un bon verre de vin pour fêter notre fin de navigation en mer. Du haut de l’escalier avec un retardateur sur la caméra cela fait une photo pas si mal finalement !

 

 

 

Mercredi, 20 avril 2011

Nous partons en expédition avec Guy et Josée (Gusto Del Mar) et Marie et Claude (Gulliver) pour nous rendre sur l’île de Manhattan. Nous prenons le métro à partir de Coney Island qui est situé à la pointe sud de Brooklyn et 30 minutes plus tard nous débarquons à la station de métro près de ‘’ Ground zéro’’. Nous allons en face de l’emplacement  des deux tours jumelles qui ont disparu lors de l’attaque et entrons ensuite dans une petite église ‘’ St-James’’ juste en face ou sont exposés des photos des disparus de septembre 2001 et aussi les sigles des brigades policières qui sont venus aider après l’écroulement des tours.

 

 

Tiens voici le sigle de la sûreté du Québec !

 

Nous poursuivons en autobus jusqu’à la 34 ième rue ou nous nous rendons au pied de l’Empire State building. Finalement, nous décidons de ne pas nous rendre au sommet de l’édifice parce que le temps est couvert et le bout dans les nuages.

Un petit détour sur la 5ième avenue, une rue populaire pour ses boutiques. Un étalage de souliers retient l’attention de Doris, la mode des New yorkaises ne lui convient  sûrement pas, avez-vous vu la hauteur des talons !

 

En continuant notre promenade vers la rue Broadway, nous traversons un parc très animé. Nous sommes surpris à cette heure de la journée (il est environ 13h30) de voir tant de gens installés dans ce parc à faire toutes sortes d’activités malgré la température un peu froide. Nous trouvons cependant l’idée de l’aménagement de ce parc vraiment très intéressante.

 

 

 

 

 

Nous atteignons l’illustre rue Broadway et surtout Times Square. Nous passons un bon moment tous les six à déambuler parmi la foule qui est nombreuse à regarder les murs des buildings animés d’écrans géants et couverts d’enseignes de toutes sortes. La rue est dans ce coin en grande partie piétonne, c’est vraiment bien!

 

 

Comme je viens de le mentionner, nous sommes entourés d’écrans géants et de panneaux publicitaires. Un des écrans est en fait une projection d’une caméra qui nous filme et en même temps une femme apparaît pour nous montrer. Très ingénieux ! Nous voyons Doris avec son manteau jaune sous la flèche (que j’ai ajouté). Les autres sont de chaque côté d’elle. Les gens se regardent et s’envoient des saluts sur l’écran.

 

 

Nous sommes bien à Broadway, la rue des grands théâtres en effet, des personnages déambulent dans la rue pour nous offrir des billets de spectacle. Une des comédiennes nous offre ces billets et est bien jolie dans son costume. Plus loin, un jeune homme fait la même chose.

 

 

 

Les trois hommes de notre groupe Michel, Claude et Guy sont très intéressés par les images sur les écrans.

De son côté, Doris s’est trouvé un petit ami devant le magasin M&M.

 

Nous poursuivons notre randonnée jusqu’à Central Park.

Le site est enchanteur comme d’habitude, des gens se promènent en chaloupe sur un lac en plein cœur de la cité. C’est un peu surprenant de les voir en cette journée de semaine nuageuse et assez froide.

 

 

 

Malgré le temps froid, nous sommes étonnés de rencontrer des couples de nouveaux mariés qui se font photographier dans le parc. Un mercredi après-midi à New York à la mi-avril c’est spécial !

 

 

 

 

 

Nous nous arrêtons quelques instants pour nous reposer et nous rencontrons un gentil allemand qui est en voyage aux U.S.A. pour deux semaines avec ses enfants. Les enfants nous parlent en anglais avec gêne ils ne sont pas habitués de parler anglais. Ils sont très mignons ce sont des jumeaux et ils auront douze ans dans quatre jours.

 

Il est temps de retourner à nos voiliers. Dans le métro, une gentille dame nous guide pour prendre la bonne ligne de métro. C’est une personne originaire de Tchekoslovaquie qui habite New York depuis dix ans. Elle se dit très contente de nous aider car elle-même a eu souvent besoin d’aide au début de son séjour dans la grande ville.

 

 

Cela nous prendra un  heure dix de métro en ligne direct pour retourner à Coney Island (Brooklyn). En arrivant au quai, nous constatons que la marée a baissé d’au moins 4 pieds et nous avons la surprise de voir le dinghy de Claude assis sur le dessus d’un bateau coulé. Un chandelier sort maintenant de l’eau et aurait pu endommager le dinghy. Quand nous sommes arrivés ce matin, nous ne pouvions savoir qu’il était là. C’est la première fois que nous voyons une telle chose. Il faut dire que l’endroit ou se trouve le quai (derrière une station d’essence) est un vrai dépotoir mais c’était le seul endroit ou nous pouvions débarquer avec un quai.

 

 

Jeudi, 21 avril 2011

Dans la baie de Conney island, Brooklyn

Le vent a tourné vers le nord /ouest pendant la nuit et est très fort. Nous avons des bourrasques de 30 à 35 nœuds. Amirys se retrouve à chasser et vient s’appuyer sur le devant du catamaran Gulliver. A cause du vent, il n’est pas possible de se tirer seuls de ce pétrin sans potentiellement faire de dommages au catamaran alors nous appelons Tow Boat US, (nous avions pris cette assurance avant d’arriver aux USA. 45 minutes plus tard, le remorqueur arrive et nous tire de côté doucement pour nous dégager. Une chance que l’ancre de Gulliver a bien tenu pendant tout ce temps que nous étions accolé sur lui, sinon nous nous serions tous les deux retrouvés sur les rochers tout à côté.

La journée avait mal commencé alors nous n’avons pas fait grand-chose en après midi vu le vent. Nous avons préféré rester sur le voilier et nous coucher.

 

Pas de photos

 

Vendredi, 22 avril 2011

Petite journée

Michel est parti ce matin faire le lavage à la buanderie pendant que Doris prépare la navigation électronique des prochains jours. En fin d’après midi, Guy et Josée viennent à bord pour l’apéro bientôt suivis vers 17h30 de Marie et Claude qui reviennent d’une autre journée à visiter New York et plus particulièrement les épiceries fines. Ils sont fatigués mais contents de leur journée.

 

Samedi, 23 avril 2011

Remontée de la rivière Hudson

Nous avions retardé notre départ jeudi et vendredi à cause du vent et du froid. Nous décidons de partir ce matin vers 7h00 malgré le brouillard, le froid et la pluie. Ce n’était pas vraiment une bonne décision mais comme les deux autres bateaux compagnons ont hâte d’aller plus au Nord, nous suivons. Nous avons fait 39 milles nautiques avec une brume qui nous laissaient environ une visibilité de 2 milles et beaucoup de pluie. De plus, le froid est très humide. Dommage de voir New York pour la dernière fois à partir de l’eau dans la brume.

 

 

 Dimanche, 24 avril 2011

C'est Pâques ,mais pas vraiment pour nous !

Ce matin le brouillard est très épais mais il fait plus chaud qu’hier. Nous devons attendre jusqu’à 9h30 avant d’avoir un peu de visibilité. Nous nous rendons alors à une marina a 3 milles de notre ancrage pour mettre du diésel mais oh surprise!  tout est fermé. Nous avions oublié qu’aujourd’hui c’était Pâques et  rien n'est ouvert. Nous appelons plusieurs marinas et personne ne répond. Il faudra continuer avec l’essence que nous avons encore. Le soleil est apparu et pour une partie de la journée il restera avec nous. Vers 3h00  malheureusement, nous avons de la pluie intermittant et un temps très gris. Michel navigue sur la rivière en faisant bien attention de ne pas accrocher les bouts de bois et les branches qui flottent en grand nombre. Avec les pluies des derniers jours dans la région, la montée des eaux du printemps a entraîné beaucoup de débris. Quand nous arrivons vers 19h00 à Kingston il est crevé. Doris pendant l’après midi, s'est  amusée… à faire les rapports d’impôts et ce n'est pas encore fini. Demain, c'est notre dernier jour de navigation..