Du 5 au 11 février 2010, Fin de la Guadeloupe

Posted by Doris on mar, 02/16/2010 - 15:36

VENDREDI, 5 FÉVRIER 2010

A L’ANCRE
Nous sommes bien ancrés près de l’île aux cochons juste dans la grande baie de Pointe à Pitre. Nous préférons cet endroit parce que l’eau est plus belle et c’est plus tranquille que près de la marina ou du port. De plus, il y a plus d’air qui nous vient du large ce que nous apprécions.
 
 
 
 
 
SORTIE DANS LE VIEUX POINTE À PITRE
Nous sommes à 6 ou 7 minutes en dinghy de la partie ancienne de Pointe à Pitre.  Il y a une baie qui donne directement sur la place de la Victoire ou l’on retrouve les marchés de poissons, de légumes et d’arts locaux. Cette baie se trouve à l’extrême droite de ma deuxième photo.
 
 
 
 
 
SORTIE A POINTE A PITRE  
 
A cet endroit, il n’est pas facile de trouver une place pour attacher nos annexes flottantes mais nous avons quand même trouvé un petit bout de mur avec de vieux pneus ce qui nous a permis de nous attacher. Nous sommes avec Élyse et Pierre de Imagine 4. Les pêcheurs viennent directement porter leurs prises au marché. Nous nous achetons de belles darnes de dorade pour notre souper. 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

SAMEDI ET DIMANCHE, 6,7 FÉVRIER 2010

Nous retournons aujourd’hui à Gosier pour profiter de la plage et de la baignade, nous sommes dans la baie en compagnie du voilier Dame Licorne. Nous descendons tous sur l’île en après-midi pour nous baigner.
 
 
 
 
A l’heure de l’apéro, Marc Antoine et Lucie de Dame Licorne viennent à bord. Nous leur faisons visiter l’intérieur et Lucie en profite pour prendre une photo de Doris et Michel assis sur lit. Le lendemain, nous retournons à la plage. L’eau est tellement claire et chaude c’est très invitant. Nous repartons à la fin de l’après midi du dimanche pour la baie de Pointe à Pitre car la houle du sud nous a pas mal brassé durant la nuit. Nous en profitons alors pour aller à la marina remplir d’eau nos réservoirs.
 
 
 
 
 

LUNDI,MARDI  8 ET 9 FÉVRIER 2010

Le voilier Dame Licorne quitte Pointe à Pitre pour les Saintes. A bord, Patrick et Sophie (la fille de Marc Antoine) nous font leur ‘’aurevoir’’ quand nous allons en dinghy pour les saluer une dernière fois avant leur départ.
 
 
 
 
 
 
 
Nous sommes en bordure d’une baie très achalandé, en revenant à notre voilier nous regardons passer un cargo plein de conteneurs qui serontdéchargés sur les quais pas bien loin de notre ancrage.
 
 
 
 
 
En après-midi ,à notre retour de la Marina ou nous avons été transmettre nos photos pour notre site, nous avons le plaisir de voir arriver le voilier La Flâneuse qui s’ancre devant nous. C’est le voilier bleu marin que vous voyez sur la 2ieme photo avec son dinghy encore accroché sur son davits.  Johanne et Régent arrivent Des Saintes. Nous souperons tous ensemble le mardi soir sur Amirys. Une vraie belle retrouvaille d’amis.
 
 
 
 
 
 
LE BON PAIN DE JOHANNE
 
 
 
REGENT SUR LA FLANEUSE
 
 
 
 
 
 

MERCREDI, 10 FÉVRIER 2010

 
A nouveau, pour la troisième fois nous retournons au marché de Pointe à Pitre, c’est tellement un endroit pittoresque. Nous y allons cette fois avec Régent et Johanne
 
 
 
 
 
 
Les dames du marché de légumes espérent attirer l’attention sur leur étalage en portant le costume traditionnel. Nous avons acheté à celle-ci de bons avocats. Un peu plus loin dans la ville nous avons découvert un magasin qui vendait ces fameuses robes antillaises et pour tous les âges.
 
 
 
 
 
 
 
Voilà ou nous sommes’’ dit Doris à Johanne et Michel, continuons à faire le tour mais en nous rapprochant d’un restaurant, il est presque l’heure du dîner.
 
 
 
‘’Nous prenons cette rue’’ déclare Michel,’’ nous pourrons voir au bout l’église St-Pierre, St-Paul juste au bout.’’
 
 
 
 
 
 
 
C’est l’heure d’un rafraîchissement juste avant de commander une bonne pizza.
 
 

  

JEUDI, 11 FÉVRIER 2010

EN ROUTE VERS ANTIGUA
 
Aujourd’hui, nous quittons la Guadeloupe pour nous rendre à Antigua. Comme nous voulons emprunter la Rivière Salée pour nous rendre au nord de l’île, nous sommes allés nous ancrés près du pont de la Gabarre hier soir. Ce matin,il fallait traverser deux ponts , le premier s’ouvrait à 5heures et le deuxième à 5h30. Donc dans un noir d’encre, nous levons notre ancre et partons sur la rivière. C’était très énervant puisque nous ne voyons pas beaucoup et certaines bouées ne fonctionnent pas. Nous nous arrêtons pour déjeuner afin de repartir vers 6h15 avec le soleil qui se lève. En peu de temps nous atteignons le bout de la rivière pour le Cul Sac Marin qui est lui aussi assez exigeant en navigation à cause des hauts fonds.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
EN MER
 
 
La mer est tellement calme que nous devons aller à moteur. Il n’y a pas de vent. Doris en profite pour lire coucher et piquer un petit roupillon pendant la traversée qui se terminera vers 14h00 en après-midi.
 
 
 
 
 
NOUS SOMMES ARRIVÉS A ANTIGUA
 
Malgré l’absence de vent, un voilier a mis son spi pour naviguer et nous arrivons en même temps que lui dans l’entrée de la baie de Falmouth à Antigua. Regardez comme le ciel est gris. En effet, nous pensions que c’était de la pluie qui s’annonçait mais nous apprendrons le lendemain matin, qu’il s’agit d’un nuage de cendre qui vient du volcan de Montserrat qui va s’abattre sur l’île pour un 24 heures.
 
 
 
NETTOYAGE 
En arrivant à notre ancrage dans la baie de Falmouth, nous entreprenons de nettoyer le pont qui a été très Sali par la boue de nos levés d’ancre ce matin et aussi par le sel marin. Nous avons dépensé  un bon deux heures à nettoyer et frotter mais nous avons dû recommencer le lendemain matin à cause de la poussière de cendres qui s’étaient abattue sur le voilier durant la nuit à cause du volcan de Montserrat. Il semble qu’en Guadeloupe la tombée des cendres a  été encore plus dense. C’est une chance que nous ayons quitté le matin.
 
 
 
 
 
 
UN MAGNIFIQUE COUCHER DE SOLEIL
Malgré la cendre qui couvre le ciel au sud, nous avons droit à un coucher de soleil impressionnant agrémenté d’une parade de petits dériveurs qui se promènent presque tous les soirs dans la baie.