Du 26 au 31 janvier 2010, A Gosier et Pointe-à-Pitre

Posted by Doris on ven, 02/05/2010 - 11:22

MARDI, 26  JANVIER 2010

GOSIER, GUADELOUPE
 
Nous avons profité du mouillage de l’île de Gosier durant trois jours malgré les forts vents que nous avons pendant ces jours. Nous avons apprécié le fait qu’il n’y avait pas de roulis. En effet, grâce  à l’île et à  la barrière de corail, la vague n’entre pas quand le vent est nord ou nord est. Nous avons bien aimé cet ancrage parce que l’eau était très belle et parce que nous pouvions profiter des services au village. De plus, le lendemain nous sommes allés nager à l’île. Le village de Gosier possède également une autre plage directement dans le village (comme vous pouvez voir dans la deuxième photo)qui semble bien appréciée des vacanciers du coin malgré les nuages.
 
 
 
 
 
 L'AUBERGE DU SOLEIL
Nous avons découvert un petit resto tenu par Guy et Chantal, nouveaux propriétaires depuis début janvier et  qui offrait à ses clients la connexion wi-fi internet. Nous avons donc pris notre repas du midi à l’auberge du Soleil en mangeant une bonne dorade préparée par Chantal avec riz, salade et légumes. Ils ont accepté de poser avec Doris contents de la publicité pour L’Auberge du soleil. Guy nous explique quant plus du restaurant ils offrent quelques chambres pour la location.
 
 
 
C'EST LOURD ! 
Retour par le parc qui mène au quai du débarcadère avec Michel chargé par le sac à dos rempli du portable et de quelques provisions que nous avons acheté en chemin. Un vrai gentleman ! Nous avions laissé le dinghy au quai ou viennent s’amarrer les petits transporteurs pour amener les gens sur l’île.
 
 
 
 

 

MERCREDI, 27 JANVIER 2010

LE LAVAGE

Comme vous le savez il y a des moments plus terre à terre même dans les Antilles. Nous voilà donc à la buanderie pour laver draps, serviettes et vêtements. Il faut dire que cette buanderie était très propre et probablement très récente.
 
 
 

 

JEUDI, 28 JANVIER 2010

POINTE-A-PITRE 

Nous nous sommes déplacés de 3,5 milles nautiques aujourd’hui pour nous rendre à la capitale de la Guadeloupe, Pointe à Pitre. Nous sommes allés nous remplir de diésel et d’eau et Doris en profite pour prendre une photo de la partie principale de la marina de Pointe- à- Pitre. Cette marina est très grande et s’étend aussi dans une autre partie qui est un lagon très protégé avec plusieurs quais. Nous étions venus à cet endroit il y a plusieurs années (1991 ou 1992) pour y louer un voilier pour deux semaines. Cela nous rappelle plein de souvenirs. Toutefois nous ne restons dans la marina, nous allons nous ancrer dans la baie de Pointe à Pitre  face à l’île aux cochons. (A date je n’ai pas vu de cochons mais il faut dire que nous ne sommes pas débarqués sur l’île).
 
 
 

SAMEDI, 30 JANVIER 2010

 

VISITE AU CENTRE VILLE DE POINTE- A- PITRE

Une visite très pittoresque du vieux centre ville de Pointe-à-Pitre en ce samedi matin. Nous avions lu dans des brochures touristiques que le 30 et 31 janvier étaient des journées spéciales sur le patrimoine de la Guadeloupe. Nous voici donc en compagnie de Marc Antoine et Lucie du voilier Dame Licorne à faire le tour du marché et des rues de la ville.
 
 
 
 
 
L'ANIMATION
 Il y a plein d’animation dans le quartier qui longe le port. Le marché aux légumes et celui des épices, des magasins et des étalages de toutes sortes. En plus, a différents endroits des joueurs de musique créoles et également des peintres sur chandail ou autres artistes.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Est-ce cela qu’on appelle une main de fer ?

 
 
 
Ce jeune homme sculpte à la scie comme vous pouvez le voir, je pense qu’il a dû avoir un accident et sa scie un jour est passé tout droit et a coupé ses pantalons. Voyez un exemple du résultat de son travail à la scie sur la deuxième photo.
 
 
 
 
 
 
Dans le parc de la Victoire un autre groupe nous donne une démonstration de la musique des îles. Lucie se fait prendre au jeu et marque le rythme avec une calebasse remplie de grains qui permet de créer un son style maracas.
 
 
 
 
 
 
Les tam-tams (je ne connais pas le vrai nom de leur tambourin) fait tellement partie de la vie des îles qu’ils ont même une statue dans le milieu d’une rue pour nous rappeler leur passion pour ce type de musique.
 
 

 

 

UN DÉFILÉ DE ROBES

Vers la fin de l’après midi, nous allons assister à une parade de robes d’époque. Nous avons apprécié ce spectacle de jeunes femmes magnifiquement habillées mais les sièges étant manquants, il a fallu nous contenter du mur de l’enceinte. Voici Michel, Marc Antoine et Lucie qui admirent le défilé.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une dernière photo des mannequins. Sur le devant la plus petite est celle qui a commentée le défilé et qui a fait un excellent travail de commentatrice.
 
 
 
 
En retournant au voilier nous nous arrêtons auprès d’un voilier qui a été abandonné par son propriétaire selon toute vraisemblable. De gros oiseaux en ont fait leur perchoir et en plus, des arbres ont commencés à pousser dans le cockpit. Quelle désolation ! Regarder aussi comment les algues ont envahies le dessous du voilier. C’est la raison pour laquelle chaque année nous devons sortir le voilier de l’eau pour éviter une telle profusion de barbe…
 
 
 
 
 
 
 
 

DIMANCHE, 31 JANVIER 2010

ON FÊTE

Le dimanche en Guadeloupe tous les commerces ou presque sont fermés. Il n’y a pas grand-chose qui bouge. Nous avons invité Marc Antoine et Lucie (Dame Licorne) ainsi que Pierre et Élyse (Imagine 4) à se joindre à nous pour l’apéro sur Amirys .Marc Antoine en profite pour apporter une bouteille de champagne qu’il gardait précieusement pour pour fêter leur arrivée dans les Antilles. En effet, ce gentil couple vienne de compléter une traversée de l’Atlantique. Ils ont pris 24 jours pour traverser des Canaries jusqu’en Guadeloupe ou ils sont arrivés il y a environ 9 jours. Ils attendaient l’occasion d’ouvrir leur bouteille et de la partager avec des amis. Nous en avons donc profité tous ensemble. Bravo à Marc Antoine et Lucie.