Du 14 décembre au 23 décembre 2009 Enfin à l'eau !

Posted by Doris on jeu, 12/24/2009 - 15:14

Lundi , 14 décembre 2009

Dans la cour du boatyard Grenada Marine

 
Deux fois par semaine, un couple et leur enfant viennent à la marina, se promènent et s’arrêtent pour nous offrir légumes et quelques fruits. Cette visite d’un marchand est bien utile surtout lorsqu’on est en plein travail. En effet, nous n’avons pas le temps de prendre le bus pour aller à St-Georges qui est à 15 min de marche pour nous rendre à la route principale plus un 30 minutes de petit bus.
 
 
 
 

 

Nous maintenant à l’étape de la pose du ‘’Masking tape’’ pour les futures lignes de chaque côté du voilier. C’est la spécialité de Doris. Nous sommes bien contents d’avoir des supports et des planches solides pour travailler car avec la quille de 5 pieds plus la coque le bord est pas mal haut.

 
 
 
 
 

 Mercredi , 16 décembre 2009

Un gars de l’ébénisterie marine Rawe vient poser le contour du couvert de la descente sous l’œil attentif de Michel. A l’ébénisterie ils ont sablé les morceaux de bois et ont recollé un petit morceau qui avait brisé. Pour maintenir ce cadrage en place, nous devons enlever les plafonds dans le voilier pour visser par en dessous. Que de travail pour s’assurer que tout est en ordre !
 
 
 
 
 

Jeudi , 17 décembre 2009

 

Chaque jour, nous sommes debout très tôt pour avancer notre peinture. Cela prend 16 heures de séchage entre les couches, en plus du sablage. Michel est l’expert pour la peinture. Nous avons d’abord peints la ligne verte et maintenant c’est au tour de la ligne rouge. Cependant comme la marque et la type de peinture acheté pour peindre la ligne rouge est différente de celle de la verte nous avons eu beaucoup de difficultés à l’appliquer. Après la deuxième couche, nous étions découragés par le résultat c’est alors que Yavuz (le Turque) nous a prêté un petit rouleau en poil de mouton. Cela a été beaucoup  mieux pour la troisième couche. Il faut dire que nous avions pris une peinture pour meubles ou outils de métal avec un temps de séchage d’un minimum de 40 minutes et un maximum de 4 heures. La peinture était très épaisse et il était déconseillé de l’éclaircir avec du diluant. Nous n’avions pas trouvé le bon rouge dans l’autre sorte de peinture que nous avions utilisé pour le vert.
 
 
 
 

ANTISALISSURE

Avant la mise à l’eau, il est important de mettre sous la coque un antisalissure pour empêcher les coquillages et autres crustacés de se coller sous la coque. Michel a réussi à avoir un produit à moitié du prix habituel en passant par un intermédiaire autre que le magasin…Il a sauvé pas mal de sous de cette façon. Sur la photo, il est  à peindre autour de l’hélice. Ce travail est très salissant même si on applique un ‘’ antisalissure’’.
 
 
 
 
 
ET  DORIS ELLE !
Pendant ce temps ne croyez pas que Doris ne fait que prendre des photos… Elle revernit les cadrages de deux hublots du carré. Ils sont plus souvent ouverts que les autres et le bois commençait à ressentir les attaques de l’eau de pluie et parfois de l’eau de mer. Quatre couches avec sablage et c’est prêt à être remis en place. Nous portons du vieux linge comme vous avez pu le constatez pendant nos travaux, peinture, sablage, sueur cela vous rend un peu sales. Faut être capable de jeter le linge après les travaux.
 
 
 
 

Voilà c’est fini ! La peinture a séché, c’est l’heure d’enlever les papiers masquant (Masking tape). L’heure de vérité est arrivée, nous allons  savoir si tout est droit et sans bavures. Finalement, quelques petites corrections et tout était parfait.

 
 
 

Vendredi , 18 décembre 2009

Bientôt terminé, la mise à l’eau est pour aujourd’hui

Encore une étape avant la mise à l’eau, nous devions avoir un gars qui venait nous poser notre lettrage lundi ou mardi et nous sommes vendredi, il n’est toujours pas venu. Nous avons avisé la marina que nous le ferions nous même à 6h00 vendredi matin s’il n’était pas venu jeudi soir. Nous sommes contents du résultat malgré le stress que cela crée de poser ces lettres correctement. Il faut vous raconter que le gars s’est finalement pointé à 11 heures ce vendredi et il a installé le lettrage du tableau arrière. Il avait apporté le mot MONTRÉAL que nous avions oublié de faire fabriquer au Québec. Il a réussi à le poser  mais la fin du mot relevait et en plus il avait coupé avec son exacto une lettre. ‘’ Je reviens ‘’ a-t-il dit ‘’ avec un nouveau MONTRÉAL avant votre mise à l’eau ‘’. Nous sommes cédulés à 2h30. Il arrive à …2h30, nous sommes déjà dans les ‘’ slings’’ quand il remplace en vitesse le mot manqué. Mais cette fois au moins c’est réussi !
 
 
 
 
 
 
 
 

 voici donc Amirys enfin prêt pour aller à l’eau. Michel fera les dernières retouchent d’antisalissure sous la quille et nous voilà en route. Le dernier rouleau peut enfin être mis à la poubelle.

 
 
 
 
 
 
EN ROUTE POUR LA MER 
 

C’est toujours un petit peu stressant quand le voilier se promène dans la cour dans le lift mais ce n’est pas très long que le voilà à l’eau dans le bassin.

 
 
 
 
Ce soir là, nous sommes bien heureux d’être enfin à l’eau après plus de 3 semaines dans la cour. Nous allons prendre une bonne douche. Les toilettes et douches sont dans le bâtiment que vous voyez ci-dessous avec la buanderie. Il y a quatre salles de bain dont une est peinte en rose, une en bleu, une en brun et l’autre je ne me souviens pas. Puis c’est l’heure du souper au restaurant de la marina que j’ai pris en photo à partir de notre voilier. Doris et Michel ce soir sont contents c’est le soir du BBQ et avec les turques nous faisons la fête ce qui veut dire un petit rhum et 2 ou 3 bières plus le poulet et les frites avec salade.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Samedi 19 décembre 2009

Nous partons avec nos amis du voilier ORER (les turques) pour aller prendre un bon dîner de Sushi à Grand Anse. Nous partons d’abord à pied et saluons la sécurité à l’entrée de la marina. Dans le petit bus qui nous ramasse sur la grande route, nous sommes entassés 3 par banquette pour un total de 15 personnes environ. Il fait très chaud, Doris et Yildiz sont assises derrière les deux maris qui placotent en anglais naturellement puisque Yavuz ne parlent pas français. Son anglais n’est pas excellent mais il se fait comprendre.
Nous sommes très contents de nous retrouver au fameux restaurant de Sushi de Grande Anse. Nous étions venus deux ou trois fois en avril dernier. Ce sont les meilleurs sushis que nous avons mangé depuis bien des années. Le chef nous a préparé un ‘’ bridge ‘’ pour chaque couple avec 30 morceaux par bridge. C’était à s’en lécher les doigts.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Lundi 21 décembre 2009

Hier, nous avons mis la grande voile et ce matin à six heures nous mettions le génois. Michel hisse maintenant le drapeau de Grenade. Il a déjà installé celui du Canada et du Québec. Doris fait la vaisselle pendant ce temps. Cette occupation est celle qu’elle déteste le plus mais il faut bien que chacun fasse sa part de travail sur un voilier et comme par hasard ce mois-ci c’était les repas et la vaisselle pour Doris.
 
 
 
 
 
 
 

DU HAUT DU MAT

 
Michel monte en haut du mat pour vérifier ses cordages. Du haut du mât, il prend une photo d’Amirys et une autre d’une partie de la baie et de la marina. On peut se rendre compte sur cette photo que la marina est dans un endroit isolé en forêt. C’est pourquoi nous avions tant de moustiques. Michel plus particulièrement s’est fait piqué les pieds et les jambes, le dos et même les fesses. Elles ont du goût ces bestioles… Nous devions partir en après-midi pour Calvigny Bay mais finalement nous sommes trop fatigués pour entreprendre notre première navigation ce sera pour demain.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Mardi, 22 décembre 2009

Ce matin, un peu plus reposés, nous quittons St-David Harbour pour nous rendre finalement à 13 milles nautiques de là, soit à Grand Anse près de St-Georges. Nous ne pouvons plus nous ancrés dans la baie de St-Georges car ils sont à finaliser une hyper marina qui prend toute la place avec ses quais de ciment. C’est à cette marina Port Louis que vivent présentement Richard et Lucie du voilier Marie Galante 2 que nous allons visiter après avoir fait quelques emplettes de Noel… Notre voilier est sagement ancré à 10 minutes en dinghy à l’extérieur dans Grand Anse.

 
 
 
 
 
 
 

Mercredi, 23 décembre 2009

Nous quittons Grenade vers 7h30 du matin. Devant St-Georges un bateau de croisière vient de s’amarrer. Nous disons probablement adieu à cette belle île. Il est plus que possible que nous n’y revenions jamais. Snif ! snif !
 
 
 
 
 
 
Il fait trop soleil pour les cheveux de Doris, elle s’est trouvé un moyen de ne pas perdre son chapeau au vent. Une chemise bien serrée autour de la tête fait merveille. Les noirs de la marina font souvent la même chose quand ils travaillent sous le soleil. Pourtant ils n’ont pas de cheveux blancs…
 
 
 
 
 
 LE VOLCAN
 
Quand nous passons au nord de Grenade, il y a un volcan sous-marin que nous devons contourner. Nous longeons alors quelques îles `` The sisters ``dont une est en forme de phoque. C’est certainement un résidu du volcan. Nous avons hâte de quitter ce coin réputé dangereux pour les navires. Nous rencontrons des pêcheurs juste à côté des îles. Ils sont bien loin de l’île de Grenade. Ils ne sont pas nerveux avec le volcan.
 
 
 
 
 
 
 

ON S'ENVOLE

 
Une dernière image un oiseau pris au vol, c’est le cas de le dire, par Michel. Nous avons 40 milles nautiques à faire. Le vent est est-nord/est selon nous, malgré qu’on ait reçu comme météo est- sud/est. La navigation est ralentie par le fort courant de marée et nous fait perdre de 1 à 2 nœuds.
 
 
 

 JOYEUX NOEL !

 
 
Nous sommes maintenant arrivés à Union ou nous passerons Noel seuls tous les deux.