Du 25 novembre au 13 décembre 2009

Posted by Doris on dim, 12/06/2009 - 14:48
NOUS VOILÀ DE RETOUR DANS L'ILE DE GRENADE
 
 
Mercredi, 25 novembre 2009
 
Eh oui! Encore une fois nous avons réussi à remplir quatre gros sacs de voyage et 3 sacs à dos pour nous rendre à Grenade. Les 3 vols avec American Airlines se sont bien déroulés. Philippe est venu nous mener à l’aéroport pour un départ de Montréal à 9 heures du matin, transfert à l’aéroport de New York puis à nouveau nous transférons à Miami. A notre arrivée à St-Georges à 9 heures du soir (21h00) nous avons dû ouvrir un des sacs car la douanière voulait voir la facture du chargeur à batteries que nous apportions. Quand elle a vu la facture en français elle a changé d’idée et nous avons continué notre chemin.
 
 
 
 
Jeudi, 26 novembre 2009
 
Grand Anse Beach Hotel, Grenade
Le fait d'arriver au voilier en pleine nuit n’est pas très amusant à cause des bagages et du fait que le voilier est recouvert de sa bâche, nous avions donc choisi de retourner à l’hôtel de Grande Anse que nous avions séjourné en avril dernier. Le matin, avant de partir faire une épicerie ,nous en avons profité pour aller à la piscine mais finalement nous ne nous sommes pas baignés. Nous trouvions le fond de la piscine un peu sale mais le décor est très beau.
 
 
 
 
 
  
Centre de la nature La Sagesse
 
Le premier jour de notre séjour, nous sommes allés à la marina pour deux ou trois heures seulement. A cause des restants de grippe que nous trainions et de la chaleur nous avons rapidement eu envie de nous retrouver au Centre de la nature La Sagesse situé non loin de la marina. A notre arrivée la plage était déserte et nous nous sommes baignés en solitaire dans la mer très chaude.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Au début de notre séjour à Grenade, nous sommes restés 4 nuits à cet hôtel qui offre au maximum 12 chambres. La maison que nous voyons sur la photo est celle du propriétaire. Dans cette maison il y a 5 chambres à louer. Tout à côté, il y a un autre bâtiment avec 5 autres chambres dont deux sont sur deux étages. Nous avons eu droit pour le jeudi soir et vendredi soir à la chambre que vous voyez sur la photo. Cette chambre était très grande et nous devions descendre au premier pour la salle de bain. On voyait et entendait la mer par les nombreuses fenêtres de cette chambre.
 

 

 
 
 
 
 
Vendredi, 27 novembre 2009
 
Grenada Marine, St-David
 
A notre arrivée, nos copains Lyse et Jocelyn du voilier Cattails ainsi que Nicole et Gilles du voilier Chadani étaient déjà sur place depuis plusieurs jours. Déjà leur voilier était à l’eau les chanceux Ils partaient le dimanche pour Prickley bay. Nous avons profité  du restaurant de la marina pour nous rencontrer. Le restaurant  offre les 3 bières pour 10 $ EC ( 4 $ can). Lyse avait été piquée méchamment par les moustiques pendant les 2 semaines qu’elle était à terre. Elle n’ose  plus sortir sans pantalons longs. Nous avons compris rapidement le problème quand le lendemain nous avons trouvé nos pieds et jambes plein de piqûres de toutes sortes. Michel surtout a été très aimé des bestioles.
 
 
 
 
 
 
 
Samedi 28 et Dimanche 29 novembre 2009
 
Au centre nature de La Sagesse, on nous a changés de chambre le samedi car une famille arrivait et notre grande chambre à deux étages et à trois lits étaient réquisitionnés. Nous avons eu droit à un cottage avec galerie donnant sur la mer. Nous étions bien contents de profiter d’un balcon et d’une salle de bain sur le même étage. De plus, pendant ces deux jours nous avons dormi le plus possible et avons profité de la belle plage car nous avions encore des relents de nos grippes.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lundi 30 novembre 2009
Grenada Marine,
 Position Nord 12.01’.535; Ouest 061.40’.689
Cela suffit les vacances il faut vraiment nous mettre au travail. Michel enlève les lettres AMIRYS sur le tribord du voilier et commence ensuite le sablage et les réparations (nettoyage de rouille à certains endroits) il nous faudra plusieurs jours pour tout faire. Nous ne pouvons travailler entre 10 h00 et 15h00 car le soleil est trop chaud, alors dès 6 heures de matin nous nous mettons au travail et recommençons à la fin de l’après midi; cependant à 18 h00 il fait noir c’est fini. Nous sommes installés dans la nouvelle partie de la marina et nous sommes bien loin des toilettes, cela nous oblige à recourir ‘’ au petit pot ‘’ (c’est une chaudière en réalité).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mardi, 1er décembre 2009
 
St-Georges, Grenade
Aujourd’hui, Doris doit voir un médecin pour cause d’infection urinaire. Nous avons pris un taxi à partir de la marina pour faire environ 30 minutes de route, Aller-retour cela nous coûte 140$ EC. ( 58 $ canadien) plus la visite chez le médecin 125 $ EC et les médicaments (29 $ EC) cela n’est pas une journée très payante.
A l’entrée de St-Georges, nous rencontrons une cinquantaine de jeunes filles qui marchent dans la rue (les trottoirs sont rares dans cette île). Nous nous demandons quelle sorte d’excursion elles ont entrepris avec  leur costume d’école et leur grand bas. Les journées d’école d’ailleurs ne nous semblent pas bien longues dans le coin.
 
 
 

 

 

Samedi 5 décembre 2009

Doris prépare les textes et photos à insérer sur notre site web. Il fait 32 degrés à l'intérieur. L'électricien de la marina, Hervé, nous confiait qu'il fait souvent jusqu'à 50 degrés dans certains bateaux.

 

 

 

Lundi, 7 décembre 2009
Grenada Marina, St-David Harbour, île de Grenade
 
Après s’être levés à 5h30 du matin afin de donner la deuxième couche d’apprêt sur la coque du bateau et avoir travaillés à la chaleur tout un avant-midi, une bonne bière PITON est la bienvenue accompagnée de mini-pizza. Vous pourrez constater que nous commençons à nous faner, les yeux sont petits… Une sieste a suivi ce repas comme chaque après-midi depuis que nous travaillons sur le voilier. Nous reprenons le travail en général vers 15h00
 
 

 

 

 

 

Mardi, 8 décembre 2009
Ce matin, nous avons terminé la première couche de peinture de finition sur la coque de notre voilier. Un voisin de nationalité turque vient chaque matin faire son tour vers 7h00 pour vérifier notre travail. C’est un ancien architecte, cette visite doit lui rappeler son travail. Plus tard, Michel a emprunté l’échelle en aluminium d’un autre voisin Pierre et il l’installe dans le cockpit pour nettoyer le joint des câbles du pataras (c’est le triangle que l’on aperçoit sur la photo ci-dessous). Vous avez aussi un aperçu de notre environnement. Nous sommes vraiment isolés dans un creux entre des collines. Nous avons droits à tous les moustiques du coin qui adorent nous croquer un morceau de peau tôt le matin ou à la brunante.
 
         
 
 
Michel reçoit la visite de Pierre du voilier Tenace et de son ami Ronald du voilier Lady M I, ils partagent un moment d’arrêt entre les travaux. Ils ont l’air de bien s’amuser ces trois lurons.

 

Mercredi, 9 décembre 2009
Le capitaine Michel n’arrête jamais, aujourd’hui à genoux sur le pont il défait le tour en bois du support du panneau de la descente. Cela va lui permettre de gratter, sabler et peinturer dans la fente inaccessible qui entoure le panneau. Ceci pour déloger la rouille qui s’y est accumulée faute d’accès facile.
Grenade (15)

 

 

 

Jeudi, 10 décembre 2009
C’est un grand jour de stress, nous donnons ce matin la dernière couche de finition de peinture à la coque. Nous devrons ensuite attendre au moins sept jours avant de mettre à l’eau. Notre voisine se lève tôt pour prendre les photos. Heureusement, nous avons de bons chevalets et de grosses planches pour travailler.
 

 

 

 

 

 

 

Ce même jour, nos voisins immédiats du voilier Merlin, un couple très sympathique, fête les douze ans de leur fils Adam. Le jeune garçon est bien content, il a eu un I-pod pour sa fête. Martin, le père, est un anglais d’Angleterre et Bella, la mère, une portugaise de Lisbonne. Martin est le gérant de l’atelier de voilerie. Ils vivent dans le voilier mais ont une auto pour se déplacer. Quand les travaux sur leur voilier seront terminés, ils le mettront à l’eau dans une baie pas trop loin de la marina et ils resteront encore deux ans dans le coin. Martin enseigne les mathématiques le matin à Adam entre six heures et huit heures puis Bella enseigne les autres matières. Adam est assez seul puisqu’il n’y a aucun autre enfant autour à la marina pour le moment. Il part souvent avec sa bicyclette l’après midi, il doit avoir un petit copain dans les environs. Il apprend la guitare, son père joue du saxophone  et sa mère s’exerce à la clarinette. Nous avons droit à des concerts presque tous les soirs…
 

 

 
 
Voici la chatte de la famille. Elle se nomme « Rita » comme ma maman… Elle aime s’amuser avec les crapauds qui viennent se promener sous nos bateaux le soir. J’ai d’ailleurs trouvé un matin un tout petit bébé crapaud dans notre voilier. Je n’ai pas eu de mal à le retourner avec ses copains. Cette chatte est capable d’ouvrir toutes les portes des armoires dans le voilier Merlin.
 
 
 
 
 
Continuons la présentation de nos voisins, voici Monique et Pierre du voilier TENACE. Ce gentil couple de Longueuil est arrivé la semaine dernière et ils sont à préparer eux aussi leur voilier pour la mise à l’eau. Nous avons sympathisé rapidement malgré que chacun de notre côté nous avons beaucoup à faire sur nos voiliers. Ils possèdent leur voilier un Pearson de 38 pieds depuis un an, nous l’avons visité et nous trouvons qu’ils ont un très beau bateau.
 
 
 
En face de nous, voici Yavuz (uz est prononcé ous) et son épouse Yildiz (prononcé avec des E pour les i) du voilier ORER. Ce sont des gens venant de Turquie. Yildiz est d’origine roumaine, elle a rencontré Yavuz il y a neuf ans en Turquie. En décembre 2008, ils ont traversé l’Atlantique pour venir dans les Caraîbes. Ce monsieur était architecte et il a le même âge que moi (Doris). Il parle turc, allemand et apprend l’anglais depuis deux ans environ. Il adore aller voir les gens et leur parler. Sa femme parle mieux anglais, elle parle aussi Roumain, Turc, Italien. Ils sont venus sur le voilier prendre une bière et un rhum un soir et nous avons eu l’occasion d’échanger un peu sur nos vies.
 
 
 
 
Vendredi, 11 décembre 2009
 
Tous les vendredis soir, c’est le soir du poulet BBQ au restaurant. Nous avons donc pris notre douche plus tôt et avons mis nos beaux atours… Une petite photo de Doris et Michel devant le restaurant de la marina pour le site Web prise par Pierre. Le restaurant est assez rudimentaire comme vous pouvez voir. Il y a des tables sur la galerie qui entoure la place que vous voyez sur la deuxième photo et le bar central. Le vendredi soir on nous offre 3 bières pour 10 ec (1,00$ can= 2,5 ec) c’est vraiment populaire et très couru par les gens du coin. L a dernière photo nous montre Jason le copropriétaire de la marina. L’autre propriétaire est son frère. 
 
 
 
 
 
 
 
 
Samedi, 12 décembre 2009
 
Le samedi matin la marina organise un transport avec une van taxi  pour aller à l’épicerie à Grand Anse. Nous nous entassons 8-10 ou 12 dans le van et nous avons le plaisir d’aller au Spice Island Mail où se trouve une vraie épicerie « style américain ». J’ai pris deux photos que vous avez ci-dessous pour vous laisser voir le moderniste de la place. C’est un IGA en passant…
 
 
 
Au retour, on nous arrête à un kiosque pour acheter quelques fruits et légumes locaux, comme vous voyez c’est typiquement local. Monique en profite pour acheter des tomates. Pierre préfère rester assis dans le taxi à regarder le paysage. Sur la dernière photo on aperçoit quelques maisons du coin. A Grenade il n’y a pratiquement que des montagnes et des collines alors toutes les maisons sont à flanc de montagnes et souvent sur pilotis.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dimanche, 13 décembre 2009
Vendredi, les bateaux Tenace et Lady M 1 ont été mis à l’eau et ce dimanche midi, Michel et Doris vont aider Ronald a larguer les amarres. Les deux voiliers nous quittent pour se rendre dans une baie voisine rejoindre des amis. Il s’agit de La baie de Calvigny où un québecois aurait acheté une petite marina avec un suisse. Le québecois fait boucherie selon Robert du voilier Chenou à qui nous avons parlé vendredi. C’est un départ qui nous attriste, nous aimions bien la compagnie de ses joyeux lurons.
 
 
 
 
 
 
 
 
A la prochaine !