\

Du 20 au 29 octobre 2007

Solomons Island, Deltaville,Norfolk et Coinjock Marina

La veille de notre départ de Solomon Island, nous avons le plaisir de faire la connaissance d’un nouvel équipage. Benoit, Nancy, Sarah-Maude (Sec 1) et Laurence (Sec 3) viennent nous saluer. Ils sont sur le voilier VICTORIA SECRET.

 

Dimanche 21 octobre 2007, nous quittons Solomons Island. Nous venons de mettre de l eau et du diésel, il est 8h30 du matin, la journée sera belle.

 

Nous avançons dans la Creek de Solomons Island, il y a des marinas tout le long. Des mâts a perte de vue, c’est un endroit très protégé et semble-t-il très dispendieux pour qui est à quai.

Mardi, 23 octobre 2007

Notre mouillage à Deltaville en Virginie est très bien protégé également, nous sommes 8 voiliers québecois dans cet ancrage situé dans Jackson Creek.

 

Richard et Lucie du voilier Marie Galante 2 nous ont prêté leur bicyclette. Nous en profitons pour nous arrêter au Hardware.

 

Le village de Deltaville est très étendu. L’épicerie et le West Marine sont à 2.5 milles alors la bicyclette est bien appréciée. Nous en profiterons aussi pour manger une délicieuse pizza au Bella Pizza.

 

 

Vendredi 26 octobre 2007, voici le voilier SEE-YOU-SOON qui appartient à Marc de La Tuque. Il a refait entièrement ce voilier acheté chez Gagnon comme une épave en 2001 et terminé en 2006.

 

Voici Marc le propriétaire heureux de SEE-YOU-SOON qui est accompagné d’un équipier Christian du Saguenay . Ils attendent un troisième équipier de Québec pour voyager jusqu’au Bahamas

 

Michel et Doris descendent à terre marcher dans Portsmouth la ville qui fait face à Norfolk de l’autre côté de la rivière. Nous nous approchons d’un ancien bateau phare conservé par la ville de Portsmouth dans un bassin de ciment entre deux édifices à condo. C’est spécial !

 

Vue de Norfolk et de notre mouillage derrière la marina à partir de la promenade de Portsmouth

 

Epsilon de Michel et Josée sont installés derrière nous au mouillage. Ce voilier est en acier.

 

Amirys tourne au gré des vents et du courant. Ce soir là, il est bien placé pour la photo. Derrière nous apercevons le musée de guerre de Norfolk que nous avions visité en 2002.

 

Non loin de nous, un chantier de construction de navires immenses. Le traffic maritime est très dense dans le coin.

 

Voici le voile LE SACRIPANT de Claude, il est seul à bord et a connu quelques mésaventures vendredi le 26. Pilote en panne, dinghy qui a eu ses attaches arrachées et finalement cordage de l’ancre qui s’est enroulé autour de son hélice en arrivant. Ce n’était vraiment pas sa journée…

 

La soirée est belle et chaude, un voilier ancien promène des touristes. Magnifique !

 

Dimanche 28 octobre 2007, 7h30 du matin nous partons avec cinq autres voiliers québecois. Le premier pont sur l’intercostal à la hauteur du status miles 1. Nous commençons la longue descente vers Miami 1000 milles terrestres.

 

Le suivant est déjà ouvert à notre approche. Tant mieux car tourner en rond devant un pont avec le courant et les autres voiliers c’est plutôt sportif.

 

Nous avons dû attendre pour ce pont et enfin à l’heure mentionnée dans notre livre du Skypper Bob il ouvre enfin.

 

Nous sommes dans l’écluse de Great Bridge. Photo prise par Josée de Epsilon.

 

Nous sommes toujours dans l’écluse mais c’est le temps de sortir…

 

Après  l’écluse de Great Bridge, VA, nous nous avons Cigaille et Arpial, deux bateaux français qui ont passés l’hiver au Québec sont avec nous ainsi que Epsilon avec Michel et Josée qui est aussi de nationalité française. Nous nous sommes tous connus l’automne dernier 2006 au club nautique de Longueuil.

Pendant au moins 50 milles terrestres, nous nous suivrons dans l’intercostal.

 

 

  

Josée de son côté nous prend aussi en photo nous étions devant eux mais derrière cigaille et arpial à ce moment là.

 

Nous voici à la marina de Coinjock, la journée  a été longue nous avons avons fait 50 milles nautiques par un vent de 20-25 noeuds nord. Les facilités de la marina sont un cadeau apprécié. Il ne restait qu’une place à quai. Epsilon est donc à couple avec nous sur notre babord.

 

Une dernière image de notre installation à Coinjock Marina. Nous avons remonté notre dinghy (annexe ou zodiac) afin de faire une réparation sur le plancher du dinghy et pour nous faciliter la navigation dans les prochains jours. Cela va nous cacher la vue dans les prochains jours mais comme nous irons plus vite sans ce dinghy derrière nous, nous pensons que cela est la meilleure solution.