Samedi, 1er mars 2008

Nous arrivons à San Juan avec notre super bolide Nissan, nous avons pu couché ici hier soir car il n’y avait plus de place dans les nombreux hôtels ou les prix étaient de 225 $ par nuit alors… Chanceux nous trouvons un stationnement gratuit libre non loin du Fort de San Juan.


Nous commençons par faire la visite à pied de la ville historique, le coin est très sympatique. Nous le ferons à nouveau plus tard avec une petite autobus ouverte de touriste à 1.00 $ la tournée.

 

Comme on est un samedi, les gens du coin sont en congé. Des enfants s’amusent à la fontaine et se rafraîchissent en même temps.


Pour le dîner nous trouvons un restaurant bien sympatique, au souper le restaurant italien où nous irons nous servira de tellement grosses pizzas que nous avons en donner deux à un mendiant du coin. Quel festin pour lui.

 

Nous visitons le fort de San Juan qui est très grand et très bien conservé. Comme il est construit sur plusieurs niveaux face à la mer, les ingénieurs du temps on conçus une montée pour l’artillerie et les provisions. En tirant les chariots par un câble sur une pente inclinée cela leur facilitait le transport entre les différents niveaux. Michel est tout petit dans l’escalier.


Du haut d’une des tours, on voit une partie de la vieille ville.


Ce samedi soir là, un couple se mariait vers 17h00. La mariée arrivait quand nous partions, quelles jolies femmes…


Doris n’a pu résister à prendre en photo, la mariée qui posait pour son photographe avant le début de la cérémonie qui avait lieu en haut du rempart donnant à l’ouest. Le coucher du soleil a dû faire parti du décor.


A côté du fort, un grand cimetière qui côtoie la mer.



Dimanche, 2 mars 2008


Nous allons visiter à Ponce, le château Geralles, le propriétaire était propriétaire avec d’autres membres de sa famille de la plus grande distillerie de rhum et de gin de Porto Rico ils font entre autres le Captain Morgan. Cette résidence (même s’ils disent Castillo) a été construit au coût de $78,000 et en vaut 12 millions $ actuellement. Il n’y a jamais eu plus de deux personnes à la fois qui ont habités cette immense maison. Il sert maintenant de musée.


Un aperçu d’une des terrasses et d’une petite partie du jardin du château Geralles.


Vendredi, 7 mars 2008


Nous sommes ancrés à Puerto Patillas où nous serons les deux seuls voiliers pendant les deux jours que nous passerons à cet endroit un peu houleux. Nous en avons profité pour faire de petits travaux.



Pas toujours évident d’aller à terre pour faire du lavage, alors la solution de rechange est la bonne vieille planche à laver. Un peu dur sur les mains cependant de tordre le linge à la main.



Une petite visite au village, on en profite pour regarder les locaux jouer aux dominos. A Puerto Patillas, nous avons trouvé un Burger King ce qui nous a permis de nous connecter sur internet.


Samedi, 8 mars 2008


Nous devons être à St-Thomas pour le 11 mars. alors ce samedi nous partons vers l’est. Malgré un vent pas très avantageux pour nous, nous quittons Puerto Patillas vers l’île de Vieques en tirant des bords à 131 degrés alors que notre direction est à 80 degrés.



Dimanche, 9 mars 2008

 

Nous avons passé la nuit dans la baie de Espéranza aux Vieques. Pas le temps de visiter nous sommes repartis. Le vent est fort mais cette fois un peu plus adonnant. Jacques s’amuse à faire des acrobaties sur le devant de son voilier. La vague va-t-elle le faire tomber ?