Vendredi, 1er février 2008


Déjà une semaine que nous sommes à Luperon, nous pensons avoir une fenêtre météo mercredi prochain pour naviguer le long de la côte de République Dominicaine. La navigation pour cette partie de notre voyage est réputée difficile parce qu’il nous faut affronter le vent des alizés qui soufflent de l’est presque tout le temps et lève une vague pouvant aller jusqu’à 12 ou 14 pieds par un vent de 15 à 20 nœuds. Pour combler notre attente, nous profitons des restaurants du coin mais particulièrement de celui de Steve. Nous voyons sur la photo, Annie qui nous sert le traditionnel poulet grillé avec frites et salade.


Nous aimons bien la place de Steve et Annie car nous pouvons nous bercer dans des ‘’rocking chairs ‘’ tout en mangeant. Ce restaurant ouvert sur la rue est le plus grand du village. C’est parfois bruyant car la rue principale est toute à côté du balcon et les nombreux scooters du coin passent un peu trop souvent à mon goût. Le vin et la bière ne sont vraiment pas chers…


Une vue d’une autre partie du restaurant, le propriétaire gare sa moto comme vous voyez dans l’entrée pour ne pas se la faire prendre. De plus, le restaurant offre l’accès à une table de billard qui est très appréciée par nos hommes.


Comme vous pouvez le constater, Gilles prend le jeu très au sérieux. Toutes les positions sont bonnes pour placer sa boule dans la poche. Michel joue avec Jocelyn et souhaiterait bien qu’il manque son coup…


Samedi, 2 février 2008


Nous n’avons pas toujours du soleil, comme on peut le voir sur cette photo prise par Élise le samedi 2 février.



Élise a croqué Chadani au moment où un double arc-en-ciel couronnait le voilier de son arc. Quelle magnifique photo !


Dimanche, 3 février 2008

 

Pour téléphoner au Québec, nous utilisons une compagnie appelée Codetel. Environ huit espaces avec téléphone sont offerts aux clients. Nous voyons ici, Lyse de Cattails en grande conversation avec ses proches du Québec. Cela en coûte environ $ 3,00 pour vingt minutes.


Lundi, 4 février 2008

 

Nous avions eu le plaisir de rencontrer André du voilier Audrey 96 un bénéteau 32 pieds lors de notre arrivée à Luperon. Il a offert à notre groupe de nous rencontrer lors d’un déjeuner chez Steve pour nous donner des informations sur les îles Vierges et celles des Antilles. A l’aide de nos bouquins des Caraîbes (guide de Jacques Patuelli) nous avons appris beaucoup sur les différents mouillages, les douanes, les vidanges, les endroits à visiter. Une matinée bien instructive.


Voici la petite famille d’André, son épouse Josée et leur fille de 11 ans Audrey. Ils sont partis en voilier du Québec à l’automne 2006 pour un deux ans de voyage. Ils sont sur le chemin du retour mais ne sont pas trop pressés. Ils sont depuis un mois à Luperon. André a fait nettoyer sa coque qui commençait à être incrustrée de coquillages. Ce sera bientôt notre tour si nous restons trop longtemps.

 

J’ai profité de ce déjeuner pour photographier Steve, l’américain propriétaire de la place et cuisinier avec sa fille dominicaine Stéphanie 2ans ½. Steve qui travaille depuis cinq ans sans relâche aimerait bien vendre son commerce pour se reposer. Si vous avez un 360,000$ à investir dans la restauration, il vous cède la place…


Au retour du restaurant, nous avons regardé un dominicain arrangé un requin qu’il venait de pêcher. C’était peu appétissant. Sur cette photo vous pouvez voir le type de barque qu’ils utilisent pour aller à la pêche en mer.


Mardi, 5 février 2008

Ce matin là, vers 8h00 il pleuvait quand les femmes sont parties pour le marché. Mais pour nous procurer des légumes frais nous n’hésitons devant rien comme vous voyez.

 

Le marché du mardi, c’est un camion plein de légumes sur le bord d’un trottoir avec plein de légumes également sur le trottoir étalés par terre sur des bâches de plastique. Comme vous voyez il y a plein de monde et une seule balance. Les prix sont à la livre et personne ne parle anglais, alors on se débrouille. Heureusement, la pluie était terminée. Nous avons emplis nos sacs à dos. Nous avons aimé l’expérience alors le mardi suivant 12 février nous y sommes retournées en compagnie d’André du voilier Audrey qui nous a marchandé les légumes comme un habitué de la place.


Au marché, comme vous voyez on peut même s’acheter une poule vivante. Cela ne peut être plus frais, vous ne trouvez pas ?


Une photo pour ma sœur Chantale qui est directrice du palais de justice à Granby. En effet, Voici le palais de justice de Luperon. Elle aura peut-être envie de venir y travailler un de ces jours…


Une photo prise par Élise qui trouvait les chiots très jolis mais voulait surtout montrer les deux jeunes hommes dominicains pour que vous puissiez constater qu’il y a de la belle jeunesse dans le coin…


Vendredi, 8 février 2008

Du haut du mât de Imagine IV, une bien belle vue de Chadani. Michel en dinghy se dirige chez Gilles et Nicole.


Toujours du haut du mât, voici Cattails et Amirys qui font face au quai du gouvernement.


Une autre vue de la baie.


Du haut de son mât, Lise de Cattails a pris notre voilier Amirys. On dirait qu’elle l’a pris du haut d’un avion ne trouvez-vous pas ? Bien que leur mât soit plus élevé que le nôtre il s’agit d’une illusion de perspective .

 

Sous un autre angle, Amirys à l’ancre devant la mangrove et les collines de Luperon

 

Dimanche, 10 février 2008

Dimanche matin, on est tanné des toasts, ce sera des céréales pour déjeuner et après nous irons au marché aux puces de la marina.

 

À la marina Puerto Blanco, un voilier se fait mettre à l’eau après avoir eu sa coque grattée et repeinte (on appelle cela un carenage). Un bateau moteur tire pour l’amener dans l’eau plus profonde. Cela n’a pas été facile mais il n’a pas coulé, rassurez-vous !