MERCREDI, 7 novembre 2007

 

Nous arrivons  devant le pont de Sunset Beach bridge trente minutes avant l’ouverture, c’est long d’attendre en faisant du surplace parmi plusieurs autres voiliers. L’opérateur du pont n’est pas pressé il ouvre enfin…

 

Tout le long de l’intercostal dans cette partie de la Caroline du sud, nous sommes étonnés du nombre d’immenses maisons et de condos qui se sont ajoutés depuis notre passage il y a cinq ans. La photo nous montre les condos et la marina qui font maintenant face à l’arrêt de Barefoot landing près de Myrtle Beach. Nous  avions beaucoup aimé cet endroit plein de petites boutiques lors de notre premier voyage. Maintenant il faut payer pour accoster au quai de cet endroit c’est dommage, ces gros condos ont eu la priorité.

 

Non loin de Myrtle Beach, nous pouvons voir passer au dessus de l’intercostal un téléphérique qui transporte les golfeurs d’un côté à l’autre de l’intercostal pour poursuivre leur partie de golf. Rien de trop beau pour la classe ouvrière…

 

Plus loin, nous voyagerons pendant plusieurs milles nautiques entourés de forêts sans aucune habitation, une rareté maintenant dans ce coin.

 

Nous nous sommes ancrés dans une petite creek très étroite. Nous sommes quatre voiliers. Epsilon, Cigaille, Arpial et Amirys. Ce soir là, nous nous rendons pour l’apéro sur Epsilon. De gauche à droite, Michel (Epsilon),Martine (Cigaille) , Alain et Annie (Arpial ), Jean Michel (Cigaille),Doris et Michel (Amirys) et Josée (Epsilon)

 

JEUDI , 8 novembre 2007

 

Nous sommes à quai à Georgetown dans la marina Boat Shed. Nous avons acheté des crevettes fraîches au poissonnier local et nous avons partagé notre repas avec Epsilon. Michel B. en a profité pour planifier avec nous nos prochains trajets dans l’intercostal.

 

VENDREDI, 9 novembre 2007

 

Plus nous descendons vers le sud, plus la marée est forte dans l’intercostal. Nous pouvons constater la hauteur en regardant les piliers du quai. Souvent à marée basse nous n’avons que 8 ou 9 pieds d’eau dans le milieu du cours d’eau. Le courant parfois très fort nous aide ou nous nuit selon le sens de la marée.

 

 

Nous couchons ce soir là à Whiteside Creek. Il n’y a rien dans cette partie de l’intercostal que des hautes herbes et de l’eau. Bien ancrés dans 20 pieds d’eau nous sommes protégés des vagues mais pas du vent. Heureusement ce soir là tout est calme.

 

Nous restons ce soir sur notre voilier et regardons le soleil se coucher à l’horizon. Il n’est que 17h20, la soirée sans télévision et sans possibilités de sorties ou contacts internet nous amène à nous coucher très tôt…

 

SAMEDI, 10 novembre 2007

Nous approchons de l’entrée de mer de Charleston. Josée nous photographie nous apercevons le pont de Charleston derrière nous

 

Le pont qui enjambe la rivière Cooper est impressionnant et mérite qu’on le photographie.

 

Nous avons essayé d’avoir une réservation à la City Marina que nous voyons sur cette photo. Mais malgré ses quelques 400 et plus places il n’y avait rien pour nous. Il faut dire que c’est un endroit avec beaucoup de services et très bien situé. Comme on peut voir il n’y a pas que des voiliers qui viennent à Charleston.

 

City Marina offre quelques moorings, nous préférons pour les deux prochains jours être à quai, alors nous avons réservé à la marina Ashley qui est situé à côté de la City Marina.

 

DIMANCHE, 11 novembre 2007

 

Il nous faut faire une bonne épicerie quand nous avons l’occasion. La marina Ashley offre le transport gratuitement quand nous sommes à quai à leur marina. Chez Harris Tetter sur la rue King nous avons trouvé tout ce que nous souhaitions. Les provisions pour la traversée aux Bahamas ont commencées. Le vin doit être acheté avant la Floride car les boîtes de 5 litres n’existent pas en Floride.

 

Cet après-midi de dimanche, nous avons le plaisir d’avoir une offre de Walter du voilier Spalviero (qui vit à Charleston), de nous amener en auto à la plantation historique de coton Magnolia située à 12 milles de Charleston. Sur place, Doris n’a pu résister à prendre un petit morceau de coton dans le ballot exposé sur la péniche ancienne qui était utilisé autrefois pour apporter le coton vers le port de Charleston.

 

Sur le bord de la rivière une belle promenade sillonne le bord de la rivière. Plusieurs arbres de la région portent de la mousse, ce qui leur donnent une allure de vieux arbres à barbe.

 

Cet étang et le pont qui l’enjambe font partie du décor de la plantation de Magnolia. Ce paysage m’inspire pour une future peinture.

 

Les pieds des arbres baignent dans un autre étang. Sur la roche, il y avait un alligator qui se reposait. Malheureusement ma photo pris de plus près était trop floue pour vous la présenter.

 

Un dernier pont et c’est le temps de partir. Nous avons visité la maison de la plantation mais aucune photo intérieure n’était autorisé.

 

Voici Walter notre charmant conducteur. A 32 ans, il vit depuis trois ans sur son voilier de 30 pieds avec sa femme.

 

Ce dimanche soir, Walter et sa femme Erin sont venus sur Epsilon en notre compagnie pour l’apéro. Nous étions très reconnaissants à ce petit couple de leur gentillesse. Malheureusement, nous n’avons pas Erin en photo.

 

LUNDI, 12 novembre 2007

 

Nous partons de notre marina Ashley de Charleston, il fait beau. Nous pouvons apercevoir sur la photo l’emplacement du quai ou nous étions amarrés. Il y a le dinghy, le premier bateau moteur et la place vide à côté c’était pour nous. Nous étions très près du pont comme vous voyez. Alors nous avons attendu l’étale du courant pour sortir  afin de ne pas être transporté sur les piliers du pont. Le courant est très fort à Charleston.

 

 

Nous avons pris la mer pour éviter la Georgie et nous avancer plus rapidement au sud. Il faisait très beau. Nous avons eu le plaisir d’avoir des dauphins à quelques reprises à notre étrave. La première fois ils étaient environ huit à sauter devant nous.

 

MARDI, 13 novembre 2007

Comme nous avions trente heures à passer en mer, nous avions la nuit de lundi à mardi à passer à faire des quarts. Doris s’est trouvé une façon de rendre la nuit agréable pendant son quart et pourquoi pas conserver l’installation même pendant le jour.

 

Arrivés à l’entrée de l’inlet de Fernandina Beach vers 13h30, nous atteignons Cumberland Island (à la limite de la Georgie et de la Floride) vers 16h00. Au coucher du soleil, Epsilon qui nous a rejoint tire une photo de notre voilier dans le soleil couchant.